wordpress-seo

Comment bien référencer votre site WordPress

WordPress est un système de création et d’organisation de contenu qui permet à quiconque de créer et de maintenir un blog ou tout autre type de site Web. Il a une dizaine d’années et de nombreux sujets sont disponibles sur son site officiel.
Les limitations de WordPress sont très petites, et il y a très peu de choses qui ne peuvent pas être faites à travers cette plateforme, c’est pourquoi nous présentons ce tutoriel simple sur la façon de référencer à votre site WordPress.

Choisissez un bon hébergeur web

La première étape est de s’assurer que votre site se charge rapidement, car la vitesse est un facteur de classement très important pour Google. Si votre site ne se charge pas actuellement très rapidement (même les pages lourdes devraient se charger en moins de 1,5 secondes), vous pouvez contacter votre hébergeur et lui demander pourquoi votre site Web fonctionne lentement sur son serveur, mais s’il ne vous fournit pas une raison spécifique (comme le fait que votre site atteint vos limites de ressources allouées), vous pouvez être sûr que ses serveurs sont lents au départ.

Lorsque vous choisissez un nouvel hébergeur, assurez-vous de ne pas faire les mêmes erreurs communes que la plupart des débutants. Surtout, ne choisissez pas un hébergeur en vous basant sur les recommandations des sites « top 10 de l’hébergement web ». Ce qu’ils font en fait, c’est de dresser la liste des hébergeurs qui leur versent le plus de commissions.

Achetez un nom de domaine expiré

Un domaine expiré est un domaine que le propriétaire n’a pas renouvelé. Le raisonnement derrière l’achat d’un domaine expiré est qu’il aura toujours toute sa puissance de classement et sa valeur SEO précédente, qui peut être utilisé de plusieurs façons.

Par exemple, un domaine qui existe depuis une décennie et qui a beaucoup de backlinks aura généralement beaucoup de jus depuis ces liens.

Donc si vous songez à construire un nouveau site ou blog, pensez à acheter un domaine expiré plutôt qu’un nouveau.

Avec un nouveau domaine, vous devrez travailler plus fort pour renforcer son autorité. Vous devrez créer de nouveaux contenus et backlinks, et l’autorité de l’âge du domaine ne viendra qu’avec le temps. Avec un domaine expiré, vous pouvez tirer parti de sa valeur SEO existante pour commencer à ranker plus rapidement immédiatement.

Choisissez votre template

La plupart des débutants se sentent dépassés lorsqu’il s’agit de choisir un thème pour leur site WordPress. Il existe des milliers d’options gratuites et payantes.

Pourquoi devriez-vous être prudent lors du choix d’un thème WordPress ?

Tout d’abord des thèmes gratuits comportent des liens visibles ou cachés pour favoriser le référencement d’autres sites. A moins d’opter pour un thème de confiance, mieux vaut éviter les gratuits.

Ensuite, certains thèmes WordPress qui sont vraiment superbes peuvent en fait rendre votre site Web incroyablement lent. Personne n’aime les sites Web lents, en particulier Google, qui préfère classer les sites Web plus rapides au premier rang.

Recherchez un thème qui a une mise en page qui vous aide à atteindre votre objectif. Il doit être beau, mais sans faire de compromis sur la facilité d’utilisation et la simplicité. Votre thème WordPress joue un rôle crucial dans la convivialité SEO de votre site. Un beau thème peut encore générer du HTML mal codé, ce qui peut affecter la performance de votre site sur les moteurs de recherche.

Vous pouvez aussi jeter un coup d’œil pour voir si la page génère du HTML5 correct en le vérifiant avec le service W3C Markup Validation. Cependant, veuillez noter que l’outil W3C générera de nombreux avertissements qui ne sont pas à craindre.

Installez et configurez wordpress

Modifier la structure par défaut des permaliens

wordpress-seoPar défaut, WordPress utilise les permaliens ‘?p=[id]’ pour les messages. Ce n’est pas convivial pour les moteurs de recherche et vous perdrez la possibilité de mettre quelques mots-clés importants dans les permaliens post si vous ne passez pas à une structure de permaliens en texte. Préférez la structure suivante : https://www.ndd.com/article-wordpress.

WWW on non-WWW

Si vous débutez avec votre site Web, vous devez choisir si vous voulez utiliser www (http://www.example.com) ou non-www (http://example.com) dans l’URL de votre site. Les moteurs de recherche considèrent qu’il s’agit de deux sites Web différents, ce qui signifie que vous devez en choisir un et vous y tenir.

Vous pouvez paramétrer vos préférences en vous rendant sur la page  » Paramètres  » Général. Ajoutez votre URL préférée dans les champs « Adresse WordPress » et « Adresse du site ».

D’un point de vue SEO, il n’y a aucun avantage à utiliser l’un ou l’autre.

Ajoutez un sitemap

Un Sitemap XML est un fichier spécialement formaté qui liste chaque page de votre site Web. Cela permet aux moteurs de recherche de trouver facilement l’ensemble de votre contenu.

Bien que l’ajout d’un sitemap XML n’améliore pas le classement de votre site, il aide les moteurs de recherche à trouver rapidement les pages et à commencer à les classer.

Si vous utilisez un des plugin SEO donné ci-dessous, il créera automatiquement un sitemap XML pour vous. Pour trouver votre sitemap, allez à cette URL : https://www.example.com/sitemap_index.xml ou https://www.example.com/sitemap.xml

Ajoutez votre site à Google Search Console

Google Search Console est un ensemble d’outils proposés par Google pour donner aux propriétaires de sites Web un aperçu de la façon dont leur contenu est vu par le moteur de recherche. Il fournit des rapports et des données pour vous aider à comprendre comment vos pages apparaissent dans les résultats de recherche. Vous pouvez également voir les termes de recherche que les gens utilisent pour trouver votre site Web, comment chaque page apparaît dans les résultats de recherche et à quelle fréquence vos pages sont consultées.

Toutes ces informations vous aident à comprendre ce qui fonctionne sur votre site et ce qui ne fonctionne pas. Vous pouvez ensuite planifier votre stratégie de contenu en conséquence.

Google Search Console vous avertit également en cas de problème avec votre site Web, par exemple lorsque les robots de recherche ne parviennent pas à y accéder, à trouver du contenu en double ou des ressources limitées.

Installez et configurez un plugin SEO

L’installation d’un bon plugin SEO est un must car il peut prendre en charge de nombreux aspects SEO de votre blog automatiquement. Dès que vous en installez un, vous devez activer le tag rel= »canonical » pour les pages de votre blog. Il aide les moteurs de recherche à déterminer les URL sources originales du contenu de votre blog. De cette façon, il permet d’éliminer les problèmes de contenu en double des sites WordPress.

seo-worpdressAll in One SEO Pack fournit aux utilisateurs un large éventail d’options concernant la canonicalisation des liens, les titres des pages, la méta description, l’optimisation des mots-clés, les catégories de noindexing, les tags et les archives, la paternité Google Plus, Google Analytics et la vérification des outils Google Webmaster.

Yoast SEO est le plugin le plus utilisé. Il fait les choses tout aussi bien que All in One. Notez toutefois que vous ne pourrez pas installer Google Analytics grâce à ce plugin.

Utilisez un plugin de mise en cache pour accélérer votre blog

Un plugin de mise en cache est indispensable pour tout site WordPress. Les plugins de mise en cache font deux choses utiles. Tout d’abord, ils rendent votre site plus rapide. Deuxièmement, ils réduisent la charge sur votre serveur web. La plupart des plugins de mise en cache mettent en cache le contenu statique et dynamique pour réduire le temps de chargement des pages.

Un de ces plugins impressionnants pour WordPress est WP roocket. Il est riche en fonctionnalités avec des options de mise en cache des pages, de mise en cache du navigateur, de mise en cache des objets, de mise en cache de la base de données et de minification. Une bonne alternative gratuite serait WP Super Cache, qui génère et sert des pages statiques.html pour accélérer les sites WordPress. L’objectif derrière la réduction des temps de chargement des pages Web est d’améliorer l’expérience utilisateur. Les moteurs de recherche donnent aussi aux sites rapides plus d’avantage dans les SERPs. Donc, si vous faites votre site Web plus rapide, naturellement, il sera bon d’un point de vue SEO.

Utilisez un CDN pour améliorer les performances de votre site

Un CDN est super utile, en particulier pour les sites Web de taille moyenne à grande avec beaucoup de contenu statique (comme des images, javascripts, css). Il met en cache votre contenu statique parmi de nombreux serveurs sur son réseau étendu et le sert à vos utilisateurs par l’intermédiaire de serveurs qui sont les plus proches de l’emplacement des utilisateurs. Cela accélère les choses, car un serveur plus proche pour obtenir du contenu statique assure un temps de réponse plus court et des performances de chargement de page plus rapides dans l’ensemble.

Cloudflare est gratuit si votre site est en version www.site.com. Grâce aux impressionnants serveurs CDN, même les pages de site Web les plus lourdes en ressources se chargent en moins de 2 secondes.

Optimisez les images sur votre site

Optimiser vos images en les compressant et en les redimensionnant peut réduire considérablement la taille des images, diminuant la taille des pages et améliorant ainsi les performances de chargement des pages sur votre blog. Vous pouvez utiliser des outils de redimensionnement et de compression d’images en ligne ainsi que leurs équivalents hors ligne.

Assurez-vous que les images que vous téléchargez dans WordPress sont déjà optimisées, mais même si vous n’avez pas déjà optimisé les images à télécharger, vous pouvez utiliser un plugin comme Smush.it pour optimiser et réduire les tailles des images téléchargées automatiquement.

Vous pouvez également ajouter des balises d’image appropriées aux images de vos messages pour les aider à mieux se classer dans les recherches d’images. Vous pouvez également inclure des mots-clés supplémentaires par le biais de balises alt dans vos messages.

Essayez d’écrire des articles détaillés, de haute qualité et longs

La longueur moyenne du contenu d’une page qui se classe dans le top 10 de Google pour un mot-clé est d’au moins 2 000 mots. Google préfère les sites riches en contenu, non pas parce qu’ils pensent que les longs messages ont plus de valeur, mais parce que les vrais lecteurs aiment le contenu détaillé.

Faites des recherches en ligne sur le sujet sur lequel vous écrivez un billet de blog, soutenez-le avec des statistiques et des données. Les postes productifs d’au moins 1 000 mots sont bien classés dans les SERP. Il y a des articles qui n’ont pas besoin d’être aussi longs, mais qui décrivent en détail ce que vos lecteurs veulent qu’ils apprennent en détail.

 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *