Affiliation

L’affiliation est un levier webmarketing très répandu depuis quelques années. Elle permet à un affilieur (généralement un site e-commerce) de mettre en avant ces services ou ces produits chez des affiliés sélectionnés (sites internet).

Pour bien comprendre l’affiliation, il est important d’en avoir une définition complète, connaitre un peu l’histoire de ce levier marketing et surtout d’en appréhender les enjeux.

Affiliation : Qu’est ce que c’est et comment ça fonctionne ?

La nature même de l’affiliation résulte du passage d’un partenariat entre un site e-commerce (affilieur) et un ou plusieurs sites web (affiliés). Le principe : l’affilié met en place sur son site internet le catalogue produit d’un affilieur contre rémunération. Ce système découle directement d’un programme d’affiliation qui définit le contrat passé entre le site e-commerce et le site web affilié.  Il instaure un cadre déterminant la manière de promouvoir les produits et services de l’affilieur, mais déterminant également le mode de rémunération.

Généralement la rémunération d’un affilié dépend de 4 types de rémunérations qui peuvent être utilisés seuls ou mixés (le pourcentage entre parenthèse correspond à la part du mode de rémunération concerné) :

•    CPA (55%) : Le Cost Per Action permet à l’affilié d’être rémunéré à chaque fois qu’une vente est réalisée. La rétribution peut s’effectuer en numéraire (5€ par vente par exemple) ou en pourcentage (30% du montant de la vente par exemple).

•    CPL (33%) : Le Cost Per Lead qui rémunère l’affilié en fonction d’une action réalisée par un prospect. Pour exemple, pour chaque personne qui s’inscrira à la newsletter de l’affilieur, l’affilié recevra une rémunération.

•    CPC (11%) : Le Cost Per Clic gratifie l’affilié à chaque fois qu’une personne clic sur le catalogue de produits ou services de l’affilieur.

•    CPM (1%) : Le Cost Per Mille rémunère l’affilié de différentes façons. Cette rémunération peut être activée lorsque 1000 personnes ont vu le catalogue produits, lorsque 1000 produits ont été visités, etc… C’est assez rare pour l’affiliation.

Mode de rémunération des affiliés

L’une des formes couramment utilisées pour l’affiliation est la marque blanche. Pour rappel, prenons l’exemple d’un site internet de rencontre que nous appellerons X. Ce dernier propose à des sites Y et Z un système d’affiliation en marque blanche. Dans les faits, une nouvelle partie rencontre sera positionnée sur les sites Y et Z. Lorsque les internautes sélectionneront cette partie, ils seront redirigés vers le site internet de rencontre X, mais tout en ayant l’impression d’être resté sur les sites Y ou Z. Ceci est dû au fait qu’en marque blanche, le site X aura habillé ses pages aux couleurs et logo des sites Y ou Z, en fonction de la source d’arrivée de l’internaute.

Comment est née l’affiliation ?

Le premier groupe à avoir lancé un programme d’affiliation fut comme souvent dans ce domaine, Américain. C’est le site e-commerce d’Amazon qui débuta le premier en 1996. Il partait d’une idée toute simple : « pourquoi ne pas rémunérer des sites internet partenaires pour mettre en avant les livres que nous proposons ? » Il suffisait alors de choisir des sites dont le positionnement sur les moteurs de recherche était de qualité pour augmenter le trafic du site et accroitre le chiffre d’affaires tout en rémunérant le dit site. Ce principe a ainsi permis à Amazon d’accroitre son trafic et son chiffre d’affaires. Ce programme devint au fur et à mesure du temps l’une des sources de trafic et de génération de CA le plus important pour le groupe.

Fort de ce succès, le système d’affiliation s’est par la suite répandu à travers le monde et est apparu en France en 1999.

Comme tout succès, certaines plateformes d’affiliation spécialisées se sont faufilées dans la brèche et ont commencé à proposer aux sites intéressés par l’affiliation, de s’occuper de toutes les recherches de partenaires et de prendre en charge toute la partie que nous appellerons « administrative » (démarchage, contrat d’affiliation, suivi, création de programme, etc…).

Aujourd’hui, de nombreux acteurs se partagent le marché mondial de l’affiliation. Citons pour les plus connus Affilinet, Netaffiliation, Public-Idées, TradeDoubler, etc…

Affiliation : Quels enjeux  ?

L’enjeu le plus important de ce levier webmarketing provient de l’opportunité offerte à l’affilié d’augmenter considérablement sa visibilité tout en conservant des coûts limités.

Avantages :

Inconvénients :

•    Risque limité : paiement à la performance (très avantageux pour l’affilieur)
•    Augmentation de la visibilité et de la notoriété de l’affilieur
•    Permet d’accéder à des sites parfois très connus sans payer le clic ou l’impression.
•    Génère du chiffre d’affaires
•    Permet de recruter des prospects
•    Génère du trafic
•    Permet de gérer ses couts
•    Pénurie de sites affiliés
•    Obligation de forte transformation des annonceurs
•    Concurrence accrue dans ce domaine. La différenciation se fait généralement sur la rémunération consentie par l’affilieur.
•    Manque de volume si l’annonceur n’est pas très connu
•    Les sites supports sont souvent moins prestigieux que dans le Display
•    Trafic peu qualifié
•    Chronophage (sauf si vous faites appel à une plateforme d’affiliation)
•    Risque de fraude en constante diminution mais restant important

Aujourd’hui en France, l’affiliation représente le 4ème poste de dépenses publicitaires avec un peu moins de 10% des montants investis. Dans l’ordre, le premier poste auquel sont consacrés les budgets publicitaires sur Internet est le « Search » avec 37% (recherche internet), le second poste avec 22% de part du budget est le « Display », puis viennent en 3ème position les annuaires avec 20%.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *